Cartel
Bandes Dessinées

Mal de chien

Auteur Evan Dorkin, Jill Thompson
Série Bête de somme
Avis des visiteurs 4,7/5 (en savoir plus...)
Image Mal de chien

Synopsis

Lorsque des événements surnaturels commencent à se produire dans les environs de Sommers Hill, chiens et chats de la ville s'enfoncent dans les profondeurs de la forêt pour éclaircir ce mystère. Entre esprits maléfiques, animaux zombies et jeunes garçons pas si inoffensifs qu'ils ne le paraissent, ces investigateurs du paranormal, au péril de leur vie, vont avoir un mal de chien à mener l'enquête...

Critiques

Franklin

À première vue, la petite ville de Sommers Hill est l'archétype de la banlieue américaine sans histoire : villas tranquilles, jardins verdoyants et barrières de bois peint y composent l'essentiel du décor, le tout occupé par des familles heureuses et sans histoire. Mais pour peu que l'on se donne la peine de gratter un peu le vernis, l'envers du décor apparaît. D'abord par petites touches : disparition de chiots, jardins hantés... puis tout va crescendo, pour finalement ateindre un paroxysme de l'horreur où sorcières, loups-garous et démons s'entrecroisent dans une danse macabre endiablée au son de laquelle tout Sommers Hills semble sombrer dans les ténèbres.

Heureusement, nous sommes aux USA, et aux USA, il y a toujours des héros pour redresser la situation quand tout va mal. Nous sommes donc invités à suivre les pérégrinations d'une gentille bande de (anti-)héros, du loyal Cador à Carl le bougon en passant par Dobey le froussard et l'impétueux Terry, dans leur lutte contre les forces du mal à l'oeuvre dans leur ville.

Jusque là, rien de plus particulier apparemment qu'un nième comic de bas-étage offrant au vulgum pecus juvénile (ou pas) un substrat à son imagination contre une modeste contribution financière. Oui, mais non. Toute l'originalité de ce comic réside en ses acteurs principaux. Ceux-ci s'avèrent en fait être les animaux domestiques des gentilles familles sus-évoquées. L'équipe de chiens (Cador, Bégueule, Carl, Dobey et Terry) - accompagnée d'un chat SDF justement nommé Sans-Famille - fera de son mieux pour débarrasser la ville du mal qui la ronge, sous l'égide de Sage-Berger, leur guide spirituel. Et le tout sous les yeux de leurs humains, comme ils les appellent, aussi inutiles qu'inconscients. Au fil de l'aventure, leurs rangs se verront grossis par Miranda, chienne chamane, et Dymphna, chatte renégate.Si je craignais au premier abord de tomber sur une sorte de Jojo Lapin aux amphétamines, force m'est de reconnaître qu'en fait, la sauce prend plutôt bien. Et, même s'il est un peu facile de jouer sur la corde sentimentale avec l'animalité des héros, l'on se prend malgré soit à haleter au rythme des aventures de la bande. Au final, c'est un ouvrage dont l'originalité s'avère rafraîchissante, dont les épisodes, tout comme une mignardise, ne traverseront pas les siècles, mais vous laisseront un souvenir agréable.

Poster un commentaire sur la critique de Franklin.

N'hésitez pas à nous proposer votre critique pour Mal de chien à l'adresse cartel arobase bde.enseeiht.fr.

Commentaires

Erica

5/5J'ajouterai que le dessin est vraiment très réussi, certaines planches sont de véritables aquarelles

Poster un autre commentaire noté ou non sur Mal de chien.